Les Dossiers du Canard Enchaîné #116

A intervalle régulier, le Canard Enchaîné publie ses dossiers et cette fois-ci, c’est le Vatican qui est dans la ligne de mire du journal satirique. Les innombrables affaires qui ébranlent l’Église y sont minutieusement épluchées.

Le Canard Enchaîné, très documenté, sait être percutants et, entre les déclarations douteuses du Pape, la débauche de ses sbires soit disant scrupuleux, la montée de l’extrémisme ou encore les scandales financiers, ce hors-série est l’occasion de dresser un bilan guère reluisant d’une religion en phase de régression, de radicalisation.
Ce magazine apportera donc son pesant de grain à moudre aux fidèles détracteurs du Saint-Siège qui seraient en manque d’arguments.

Mais malgré mon penchant bouffe-curé, ce numéro ne m’a pas vraiment séduit.
Alors suis-je lassé de la coutumière arrogance éditoriale du Canard ou bien de la facilité avec laquelle le journal choisit ses proies ? Comme s’il fallait encore et toujours tirer sur la papomobile l’ambulance.

[Mode hors-sujet : ON]

Il y a quelques temps, j’ai lu une interview sur le site Fluctuat.net qui a surement influencé l’accueil peu enthousiaste que j’ai réservé au dernier Dossier du Canard.
Karl Laske, l’auteur du livre « Le vrai canard » (qu’il faut que je me procure au passage) s’entretient sur les difficultés d’investigations qu’il a du surmonter pour écrire le dossier à charge du Canard Enchaîné.

Les relations étroites qu’entretiennent le pouvoir et la presse ont de quoi laisser perplexe. A vrai dire, c’est l’inquiétante « berlusconisation » des médias français comme les vœux récents formulés par l’Élysée pour le rachat du Monde ou la mise en place de personnages serviles au sein des directions des grands groupes de presse et de média qui me préocupent.
Auditeur quotidien de France Inter, je suis assez déconcerté à l’annonce des chamboulements de la grille des programmes de la radio pour la rentrée.
Après les limogeages de Stéphane Guillon et Didier Porte perpétrés par le nauséabond Philippe Val, la suppression d’excellentes émissions (Et pourtant, elle tourne), la station a subi quelques pertes lourdes avec les départs d’Yves Calvi (Nonobstant) et de Nicolas Demorand (La Matinale).

Des changements profonds dans la programmation de la radio qui auront certainement pour effet le départ de milliers d’auditeurs. Espérons que l’Esprit de la station, à la fois intègre et incisif, n’en soit pas trop chahuté.

N’étant pas à une digression près, je termine ce hors-sujet sur le hors-série par un peu de lecture sur la polémique autour du renvoi des deux humoristes de France Inter. Tout d’abord sur le site du Journal Du Dimanche et, sur un ton plus sarcastique, ce billet publié sur le blog de Daniel Mermet (Là bas si j’y suis) qui résume également assez bien la situation.

[Mode hors-sujet : OFF]


Les Dossiers du Canard Enchainé n°116 – Les dessous du Vatican
Sortie en kiosque le 07/07/2010 (5,35€)
http://www.lecanardenchaine.fr

 


Laisser un commentaire