[Test] After Burner Climax

After Burner est un jeu d’avion légendaire et cet incontournable hit des salles d’arcade est de retour.
Sa version « Climax », sortie en 2006 sur borne d’arcade, atterrie enfin dans notre salon.
After Burner Climax est disponible depuis le 22 avril sur le PSN (et sur le XBLA) pour une dizaine d’euros. 😡
C’est cher, très cher même ! Mais avec After Burner, on ne compte plus.

Après nous avoir dépossédé de toutes nos pièces, celles que nous glissions inlassablement dans les fentes des bornes d’arcade qui lui étaient dédiées, quoi de plus naturel que de se faire dépouiller une fois de plus pour acquérir le jeu.
.

After Burner - Les bornes d'arcade

Pour les néophytes, After Burner est un jeu d’avion très rapide dont le seul but est de tirer sur tout ce qui bouge. On peut résumer After Burner à de l’action et encore de l’action.

Vous volez à une vitesse qui décoifferait un chauve et faites face à des centaines d’ennemis. A vous de les dézinguer le plus rapidement possible, avant qu’ils ne leur viennent l’idée de faire la même chose avec vous.
Les niveaux s’enchainent à un rythme effréné, le tout sans un chouilla de simulation de vol.

After Burner Climax

Dans cette version, vous aurez le choix entre trois avions de chasse : le F/A-18E Super Hornet, le F-14D Super Tomcat et enfin le F-15E Strike Eagle. Différentes peintures sont à votre disposition mais la customisation est grossière et   finalement ce n’est pas ce qui nous intéresse dans le jeu.
Il y a également plusieurs modes de jeu. C’est principalement le mode « Arcade » qui a retenu mon attention.
.

After Burner Climax

After Burner Climax offre de très bons graphismes. Sur ma nouvelle télé qui ne laisse aucune chance aux défauts, je dois dire que rien ne m’a sauté aux yeux. Le jeu est très fluide et vous virevoltez dans de somptueux décors, tous plus différents et originaux d’un niveau à l’autre.

En chipotant, je dirai que quelques textures auraient du être un peu plus peaufinées et que certains ennemis sont de temps en temps pixelisés. Mais avec la vitesse folle à laquelle votre coucou évolue, ces remarques sont de l’ordre du détail.
.

After Burner Climax

La prise en main est très rapide car seulement quelques touches de la manettes sont utilisées.
Vous contrôlez l’avion avec un stick. Les gâchettes [L2] et [R2] servent respectivement à freiner et à mettre les gaz. Pour le tir, vous disposez de deux choix : la mitraillette et les missiles téléguidés.

Enfin l’option Climax permet de ralentir le temps pour vous permettre de cibler un maximum d’ennemis avant de faire feu. Ce bullet time est souvent la seule manière de se dépêtrer des nombreuses situations où les adversaires envahissent l’écran.
.

After Burner Climax

Les niveaux sont très courts et il ne vous faudra pas plus de 10 minutes pour voir se dérouler le générique de fin. Courts mais intenses ! Vous n’aurez de répit que pendant les quelques secondes nécessaires à l’affichage de votre score.

« Quand on aime, on compte ! »
Le scoring est justement le nerf de la guerre, c’est d’ailleurs le principal voire le seul intérêt du jeu.
Un système de récompenses assez complet (déblocage de médailles et d’options) et les trophées (12 en tout) gratifieront les joueurs les plus acharnés.

Ce jeu est un vrai défouloir auquel on joue et rejoue avec plaisir et ce sans réfléchir.
Et finalement, n’est-ce pas là tout ce que l’on attend d’un titre de cet acabit ?

Mission réussie pour SEGA qui dote enfin nos consoles modernes de ce jeu mythique. Mais malgré une bonne réalisation et la fidélité du portage console, After Burner Climax est a réserver aux nostalgiques, aux gamers chevronnés qui ne jurent que par le score et peut-être aux adeptes fortunés de la chasse aux trophées.
.


.
Scénario
1/5
Graphisme
4/5
Bande son
1/5
Gameplay
4/5
Durée de vie
2/5
Note globale
3/5.

PEGI : Âge minimum : 7 ans et + PEGI : Violence (Jeu contenant des scènes violentes)

NB : A partir d’aujourd’hui, j’inclurai la classification PEGI pour les jeux (PAN European Game Information).
Pour connaitre la signification de ces logos, survolez les images avec le pointeur de votre souris pour voir apparaitre une info-bulle explicative.
Pour plus d’information, consultez le site officiel : http://www.pegi.info/fr

2 réflexions sur “[Test] After Burner Climax

Laisser un commentaire